[vc_empty_space height="10px"] a [vc_empty_space height="31px"]
Lorem ipsum dolor sit amet, consecte adipi. Suspendisse ultrices hendrerit a vitae vel a sodales. Ac lectus vel risus suscipit sit amet hendrerit a venenatis.
[vc_empty_space height="26px"]
12, Some Streeet, 12550 New York, USA [vc_empty_space height="4px"] (+44) 871.075.0336 [vc_empty_space height="4px"] silverscreen@edge-themes.com
[vc_empty_space height="16px"]
Links
[vc_empty_space height="6px"]
Follow Us
 

CORPORE SANO


Le troisième film d’Alanté Kavaïté, réalisatrice de Summer (The Summer of Sangaile), primé à Sundance et sélectionné à la Berlinale 2015, suit la quête d’une émouvante héroïne moderne. Lili, 24 ans, n’est qu’un corps pour la médecine, une matrice pour la société, un objet de fantasmes pour les hommes. Oscillant entre deux univers, médical ou érotique, Lili doit se réapproprier son corps et ses désirs.

Avec sa promesse de voyage émotionnel et de choc esthétique, ce film offre à Alanté Kavaïté une étape supplémentaire vers la confirmation de son talent.


RÉSUMÉ

Un enfant tout de suite ou jamais. Tel est le dilemme auquel Lili, 24 ans,

est confrontée. Martin, 23 ans, son compagnon, l’encourage

dans ce projet de procréation médicalement assistée.

Mais Lili veut-elle vraiment devenir mère ?

 


NOTE d’Alanté Kavaïté

Dans nos sociétés, tout concourt à faire de la maternité un idéal à la fois social et personnel. La liberté de décider d’avoir ou de ne pas avoir d’enfant, encore faut-il la concevoir pour pouvoir la conquérir. Dans Corpore Sano, j’ai envie de montrer que le désir de maternité ne va pas de soi. Au fond, il s’agit d’une thématique universelle, celle du choix.

Ce projet s’inscrit dans la continuité de mon travail sur la jeunesse commencé avec mes deux premiers films. Le deuil d’une jeune femme qui a perdu sa mère dans Ecoute le Temps (Fissures) et le dépassement de ses peurs pour l’adolescente de Summer (The Summer of Sangaile).

Dans la réalisation, même si le sexe est très présent, rien ne sera montré frontalement, mais plutôt suggéré pour créer de la tension et construire un riche hors champ. D’une manière générale, les couleurs du film seront vives et la musique originale électro-pop composée par JB Dunckel (AIR) sera enrichie par quelques grands airs d’opéra.

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer